a(c)crocs

17 mars 2008

Dos de lieu mi-cuit laqué au soja et au miel, carottes et navets nouveaux glacés, ou le remède miracle

zoom1Samedi, y'a eu comme un sushi souci.
On avait poncé, scié, cloué, vissé toute la journée comme des damnés. Autant dire qu'à 20h pétante, on était raides, courbaturés, couverts de sciure et surtout ...affamés. Sauf que ...la flemme. Aller éplucher, tailler, mijoter là, maintenant, c'était juste pas possible. Bon, la prochaine fois, on trouvera la force.
Parce qu' honnêtement, claquer 50 euros pour du riz collantsec( oui c'est possible), du poisson gras et une soupe à l'eau, alors qu'on a une envie subite de poisson cru, de sushi,sashimi et maki originaux, genre californian roll, genre à l'avocat, aux crevettes, genre ...varié quoi, c'est rageant. Notes pour plus tard: se méfier des commentaires élogieux des internautes sur certaines apparemment "bonnes adresses". Bin oui, tout le monde n'a pas le palais fin, en fait. Et s'ils bouffent du cordon bleu et des haricots en boite toute la semaine (nb: ce qui au final revient plus cher que de s'acheter quelques crevettes fraîches à faire griller-rapide- et un paquet de riz à parfumer-facile-, entre autre...), forcément le niveau d'exigence gustative est amoindri. Je sais, je sais, je suis imbuvable ce matin, sectaire et intolérante même si vous voulez. Mais merde quand même, c'était vraiment yeeeeuuurk. Et pourtant TRÈS bien noté. Groumf.

zoom2Du coup, on a repoussé notre futur essai de resto japonais à plus tard, avec Msieur BonBon... "dis bibiche-je plaisante, vous croyez vraiment que je me laisserais appeler comme ça??- on va se calmer sur le poisson cru là, je crois." Aah les salauds. Non seulement c'était imbouffable, et cher aussi, et d'un banal, mais en plus ils ont réussi à nous écoeurer, les bougres... Parfois, l'accueil, la politesse, la gentillesse, et même un honorable Riesling, ne suffisent pas.

Mais enfin, on ne s'est pas laissé abattre.  Msieur BonBon aurait pallié cette déception culinaire par un simple plat de carbo (avec des oignons caramélisés quand même, faut pas pousser). J'ai préféré filer au marché de bon matin et nous dégoter de quoi se réconcilier avec la poiscaille.

On a encore poncé, scié, cloué, vissé. On s'est dit que "putain c'est trop la classe" une fois que "ça" a été fini. Et, pour 6euros50 à peu de choses près, on s'est régalés "at home". Ahhh... Home Sweet Home...

Pour deux charpentiers en herbe: -400g de dos de lieu noir bien épais-3càs de sauce soja-2càs de miel-1càs de graines de sésame au préalable grillées à sec- 1 botte de navets nouveaux, environ 200g- quelques petites carottes (pas encore les nouvelles), environ 200g également -30 g de beurré salé-1càs de sucre-15 à 20 cl de bouillon de légumes

Les légumes: Faire mousser le beurre dans une cocotte. Ajouter les navets lavés, les carottes pelées, saupoudrer de sucre et faire dorer 5 minutes. Baisser le feu, ajouter le bouillon et couvrir (au contact de l'eau) d'une feuille de papier sulfurisé percée de petits trous. Laisser mijoter environ 30 minutes en retournant de temps en temps les légumes; ajouter du bouillon si la cuisson vous semble insuffisante. Quand les légumes sont cuits (tendres), ôter le papier et laisser le reste de bouillon s'évaporer. Enrober les légumes avec la petite sauce caramélisée restante. Parsemer de ciboulette fraîche (facultatif). Garder au chaud
Le poisson: dans une assiette mélanger la sauce soja, le miel et les graines de sésame. Découper le dos de lieu en 4 gros cubes. Poser les cubes dans la marinade, sur une seule face. Saisir les cubes à feu vif sur la face imbibée de marinade et verser le reste de marinade, environ 5 minutes. Retourner les cubes et laisser cuire encore 3 à 5 minutes. Finir la cuisson sur la 1ère face si nécessaire. nb: le temps de cuisson est à adapter à vos goûts et à l'épaisseur du poisson. Personnellement je l'aime à peine cuit au coeur. nb n°2: ne lésinez pas sur la marinade, le lieu a une texture très agréable mais un goût assez fade, qu'il faut relever.
Servir: attention à bien espacer le poisson des légumes dans l'assiette, sous peine (comme ici) de gâcher le goût des légumes si la sauce soja s'y mêle. Avec une petite salade de coeur de laitue agrémentée de menthe fraîche, c'est extra.

Verdict: Bien meilleur que ces foutus sushis! On a tout léché jusqu'à la dernière miette, et même goutte je dirais....
C'est hyper fin, tant en texture qu'en saveur. Je dirais tout de même que ce n'est pas le meilleur accompagnement pour ce poisson aux saveurs d'Asie, ni le meilleur poisson pour sublimer ces légumes. Je m'explique: l'un et les autres sont juste succulents pris séparément, mais il faudrait revoir l'association. Par exemple servir ce poisson très léger avec un riz à la mangue et salade verte à la menthe, et associer les légumes glacés à une sole meunière ou une rôti de porc au miel.

Posté par miss_bonbon à 10:07 - 04-So Fish - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Une assiette bien appétissante aux saveurs raffinées!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, 17 mars 2008 à 11:28
  • mmmmmh, ta recette me fait de l'oeil! tu fais allusion à quel restaurant jap qui t'a déçue? j'ai une amie pour le coup très fine de palais qui pourrait t'en conseiller, surtout qu'elle est déjà allée au japon et qu'elle va y retourner! 'fin bon, c'est clair que certains ne sont pas difficiles du tout, j'ai déjà eu de mauvaises surprises aussi!

    Posté par Lisanka, 17 mars 2008 à 13:16
  • Ha le Lieu, tellement bon ce poisson...
    Les photos donne vraiment envie d'y gouté!MMmh =D

    Posté par Lenaïg, 17 mars 2008 à 14:17
  • Très belle assiette et bel accompagnement pour ce poisson...

    Posté par verof31 ou vero, 17 mars 2008 à 17:08
  • magnifiques photos !!!
    et un plat très riche en originalité !
    Bravo

    Posté par Leila, 18 mars 2008 à 11:37
  • t'es encore tombé sur l'adresse à abattre ? tu les attires où koi ?

    Posté par noemie, 18 mars 2008 à 16:47

Poster un commentaire