a(c)crocs

20 novembre 2007

Le risotto "take it easy"...potiron, noisettes et parmesan -Attention post polémique-

Risotto_potiron

En ces temps d'hibernation forcée, on a au moins la cuisine pour s'occuper, et tenter de se la jouer zen, feng-shui, bref hyper détendus (ce que l'on n'est absolument pas, cela va de soi). Take it easy.
Bon, pas de malentendus, je ne suis absolument pas suffisamment calée en politique -et encore moins en sciences politiques- pour prendre partie, affirmer des "vérités", me lancer dans un débat enflammé quoi. Gardons ces joies pour la sphère privée.

Mais...mais tout de même...je me pose des questions...et pas qu'un peu.
Si d'aucuns peuvent m'expliquer en quoi l'attitude des grévistes est celles d'humanistes de gauche soucieux du bien commun et de l'égalité, je suis preneuse.
S'ils peuvent également m'affirmer que ces mêmes hommes ont bien conscience des problèmes qu'ils créent pour d'autres qu'eux qui pourtant se battraient volontiers pour la même cause (si telle est bien leur cause, cela se rejoint...).
Egoïsme ou altruisme? Bonheur commun ou jouissances personnelles? Gauche...ou droite? ou peut-être tout cela n'a-t-il rien à voir avec les sacro-saints "côtés", une fois de plus...
Il me semble, mais je peux me tromper, qu'on devrait peut-être prendre plus en compte, et donc s'en méfier, les "natures" propres à chaque individus, les intérêts personnels, les mentalités et idées profondément cachées qui peuvent se cacher bien insidieusement, sous des allures de grande bonté et de révolution, au fond de chaque être humain... (perfidie, individualisme, égocentrisme...?)
Sauf si l'on considère évidemment l'homme bon par nature, ou qu'il est avide de combattre pour le bien commun, et compagnie... C'est bizarre, j'ai comme des doutes...

Bien sûr, il a des droits sur lesquels il n'est même pas envisageable de revenir.
Bien sûr, il n'est pas pensable d'accepter une revue à la baisse de son salaire quand "notre" président s'octroie une petite augmentation (environ 172%, rien que ça).
Bien sûr, la pilule a du mal à passer: 40 ans, c'est long, surtout quand certains parlementaires n'ont à cotiser que 5 ans...oui oui, 5 ans...
Et la liste est non exhaustive.

Mais je parlais juste de procédés d'action douteux, un chouilla égoïstes, et aussi d'hypocrisie idéologique.

Bon, je vais peut-être m'attirer quelques foudres. Peut-être même que ce post disparaîtra aussi vite qu'il a été publié. "Courageuse mais pas téméraire", c'est bien ça l'expression?

Tout ça pour dire qu'après toutes ces réflexions, agitations, tournagesenrond et, comme je le disais, par ces temps d'hibernation (1- périmètre d'action sensiblement restreint-genre 2km pour mes papattes non expérimentées- + 2) froid glacial, digne d'un hiver bien entamé), on avait bien besoin d'un truc pour se requinquer.
J'ai tout d'abord penser vodka, rhum, tequila, puis je me suis dit que ça serait dommage d'avoir la gueule de bois au cas inespéré où, demain matin, je puisse aller papoter lingua latina, et où Msieur BonBon puisse aller manipuler ses éprouvettes. J'ai laissé tomber l'idée, plutôt néfaste a posteriori, de noyer son chagrin dans l'alcool, et me suis dit qu'un petit plongeon en potiron ferait bien mieux l'affaire.


Risotto doux, crémeux, bref pas colérique pour un sou
(pour 2, les copains aussi hibernant à quelques kilomètres)

-400 g de potiron
-10 g de beurre
-50 cl de bouillon de légumes
-7.5 cl de vin blanc
-1 échalote
-130 g de riz rond
-1 pincée de cannelle et muscade
-10 noisettes
-1 poignée de parmesan fraîchement râpé

Peler et détailler le potiron en dés. Le faire cuire à l'eau bouillante salée 8 minutes.
Faire suer l'échalote émincée dans le beurre.
Ajouter le riz, puis le vin blanc 2 minutes après.
Quand il est totalement absorbé, ajouter une louche de bouillon.
Mettre à feu moyen et ajouter le bouillon au fur et à mesure que le riz l'absorbe.
Cela va prendre environ 20 minutes.
Ajouter alors le potiron, les épices, les noisettes concassées (grillées à sec au préalable si l'on a le temps) et enfin le parmesan. Bien mélanger et servir aussitôt.

Verdict: hmmmm... on se sent mieux tout à coup... l'homme serait-il moins irascible bien repu?

Oui, je sais bien, ça résout pas grand chose... Et je vous accorde même que, bien que ça soit rudement bon, c'est pas dans le potiron qu'on trouvera la solution... En attendant, on réfléchit mieux au calme. Et on n'agit pas sans réfléchir, non? (évidence en voie d'extinction? semble t-il)

P.S: "Message du président aux personnels et étudiants de l'université

L'accès au bâtiment de la Halle aux Farines a été bloqué ce matin par une quarantaine d'étudiants à l'aide de tables, de chaises et de barrières métalliques de chantier. Une assemblée générale a eu lieu sur l'esplanade de 11h à 13h30. Celle-ci s'est conclue par un "vote" dont le résultat proclamé est une majorité de 10 voix pour la poursuite du blocage sur un peu plus de 450 présents.
Guy Cousineau          
        Président de l'Université Paris-Diderot - Paris 7"

P.S n°2: "Près de 62% des 3.290 étudiants votants se sont prononcés lundi contre le blocage, à bulletins secrets, une première à Rennes 2 qui compte près de 18.000 étudiants.
La semaine dernière en assemblée générale, un vote à main levée avait été contesté par certains bloqueurs. Le syndicat étudiant Unef a reconnu sa légitimité, contrairement à Sud."

P.S n°3 : démocratie dictatoriale? dictature démocratique? ou juste mauvaise foi?
   

Posté par miss_bonbon à 11:29 - 02-Légumes - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Voilà ce qui me fait le + bondir, les méthodes de blocage des universités, complètement anti démocratiques...... Et la "prise en otage" de milliers de personnes qui en demandent qu'une chose, rejoindre leur poste de travail pour ne pas perdre de leur pouvoir d'achat et qui eux seraient bien heureux si ils pouvaient avoir la certitide de garder un job pendant 40 ans! Enfin espérons que la situation se débloque cette semaine!

    Posté par auré, 20 novembre 2007 à 12:13
  • PS ton risotto me plait bien!

    Posté par auré, 20 novembre 2007 à 12:14
  • Ton risotto est extra! Pour le reste, je te rejoins sur d nombreux points, mais je sens qu'on touche (enfin!) à la fin!

    Posté par Lauriana, 20 novembre 2007 à 12:26
  • Je déteste la violence dans laquelle se passent certaines de ces manifestations...je suis toujours surprise de voir les gens se taper dessus alors que ni le CRS, ni le pauvre gréviste pourrons y changer quelque chose...mais pas grave, on se tape sur la gueule...histoire de montrer qu'on en a dans le slip...Un mot : débile !!!Maintenant sur le fond je peut comprendre le fait de protéger sa propre gueule...c'est notre société qui veut celà et on y peut rien !
    Maintenant concernant ton rizotto..ben je vais tenter.
    PS : j'ai fait la crème d enavet hier soir...waou mais comment un petit légume si laid peut être aussi délicieu...le porto peutêtre ?

    Posté par mari, 20 novembre 2007 à 12:39
  • tellement d'accord avec le contenu de ce billet, autant politique que gastronomique!

    bref, je pense que l'humain n'est pas bon par nature du tout, du tout! et surtout que les gens qui font grève n'ont pas tous voté cobtre le gvt actuel. C'est ce qui m'attriste; les gens qui n'assument pas leurs choix en fait!

    Bisous et merci pour ce coup de gueule que je partage totalement!

    Posté par Lisanka, 20 novembre 2007 à 13:37
  • ton risotto est appetissant et ton post interessant.
    on se rassemble sur de nombreux points en politique comme en cuisine !

    Posté par La Fée maison, 20 novembre 2007 à 13:40
  • Tu dis dans ton billet craindre de t'attirer quelques foudres, eh bien je confirme : j'ai le coup de foudre ET pour ta recette, ET pour ton coup de gueule ! Merci !

    Posté par Nathalie, 20 novembre 2007 à 14:59
  • là là ma pauvre, on sent que la philo te manque...je suis avec toi, t'inkiète

    Posté par noémie, 20 novembre 2007 à 15:46
  • J'aime ton post et tu as bien raison de t'exprimer ! Je te suis d'ailleurs et mangerait bien ce rissotto également

    Posté par PHILO, 20 novembre 2007 à 16:05
  • Hey, polémique ou pas tu as le droit de t'exprimer c'est clair!!! Je suis d'accord avec toi à propos du blocage des facs, perso je suis en école donc je n'ai pas eu de problèmes mais j'ai entendu parler de ces votes "démocratiques" pour les blocages (j'ai mis des guillemets à "démocratiques" mais je précise quand même que le terme est super ironique), c'est pas normal. Ou alors je n'ai rien compris à la vie, et suivant la personne la voix compte plus ou moins? J'aime bien ton expression, "dictature démocratique"...

    Posté par Mavielle, 20 novembre 2007 à 19:30
  • Encore un risotto!
    Aujourd'hui j'aurai vu le tien, un au pesto et un aux champignons. J'en ai fait un moi même hier aux poireaux...
    Mais bon, tu sais ce qu'on dit des grands esprits...

    Posté par Mélanie, 21 novembre 2007 à 22:59

Poster un commentaire